Aaah, les soldes !

Quel bonheur d’aller magasiner.

(oui là je parle québécois parce que, entre nous, lécher les vitrines c’est pas très très ragoûtant hein ? on est d’accord).

Donc quel plaisir de déambuler dans les allées des magasins, à la recherche du -50, -60 voire -70% !!

Fouiner, chiner, dénicher, farfouiller… et désespérer face à ce BAZAR.

C’est souvent le cas dans les boutiques en temps normal, mais en période de soldes c’est Beyrouth.

Ok, je souffre peut-être d’une déformation professionnelle, mais avouez quand même, c’est vachement moins pratique de chercher quand RIEN n’est rangé.

La chaussure gauche qui a disparu de sa boîte pour aller faire un tour à l’autre bout de la boutique… Le dernier roman de Katherine Pancol qui s’est fait la malle dans le rayonnage d’à côté, parce que ça manquait un peu de science-fiction… Ou encore un Mozart dans l’étagère Rock Metal.

Reconstitution :

« – Bonjour, je cherche cette petite robe mais en taille 38, il vous en reste ? »

La vendeuse check son ordinateur…

« – Ah oui ! Il m’en reste 1 en stock !

– Super ! »

La vendeuse se dirige vers le rayon et cherche.

« – Elle devrait être ici…1895208

– Ah! »

Elle cherche encore.

« – Je l’ai peut-être mise sur le portant à l’entrée du magasin ! Mais oui ! »

Elle cherche toujours.

« – Je ne la trouve pas… Vous voulez que je vous la commande ?

– En même temps, si les rayons étaient bien rangés,on s’y retrouverait…

– Comment ?

– Euh…, oui je veux bien… »

Dépitation. Blasitude. Agaçage.

Si cette illustration ne suffit pas, j’ai toute une batterie d’arguments :

  • Ce n’est pas joli visuellement
  • Cela ne renvoie pas une image hyper professionnelle de l’endroit
  • On a tendance à critiquer les vendeurs qui papotent entre eux plutôt qu’à ranger leurs rayons (je saiiiis c’est pas sympa, mais je constate)
  • C’est une perte de temps considérable
  • C’est décourageant, ça ne donne pas envie
  • C’est fatiguant et sportif (spor… quoi ?) : faire du shopping les bras chargés de sacs, mais devoir les lever douloureusement pour chercher l’étiquette du petit haut accroché à l’envers qui en plus glisse du cintre, c’est DUR. Et oui être une femme n’est pas de tout repos.
  • Ce n’est pas pratique quand on cherche un article bien particulier
  • Ressortir d’une librairie avec un torticolis c’est pas très fun (vous vous voyez tordre la tête à gauche puis à droite pour lire les tranches des livres ? ouiii vous visualisez et vous souffrez)

Bon ok, parfois fouiller ça peut être sympa et permet THE auto-satisfaction de l’année quand on a déniché la perle rare.

Mais même quand on est une femme Barbara Gould 2.0 et que l’on shoppe sur internet, la tâche peut s’avérer fastidieuse. J’avoue, la plupart du temps le tri est bien organisé, avec moult filtres disponibles… Mais quand ce n’est pas le cas et que la recherche n’est pas intuitive, le site peut vite passer à la trappe !

Alors, on range ?

Partagez !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestShare on Tumblr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *