Nouveaux appartements : normes Vs bon sens

Au grès des visites chez mes clients, j’ai découvert plusieurs appartements tous neufs, à peine sortis de terre. Ils font partis de beaux ensembles immobiliers à la dernière pointe des technologies, modernes, élégants et soit-disant fonctionnels ….

Mais « fonctionnel » c’était sans l’oeil de l’expert, by Pauline !

Tous ces appartements sont soumis à beaucoup de contraintes et de normes. Mais je découvre la même incohérence dans chacun d’eux : le lave linge au milieu du salon !!!! Bon ok j’exagère un peu… Tous ces appartements proposent des espaces cuisine ouverts sur le séjour, mais ils prévoient bien l’arrivée d’eau et l’espace lave linge dans ces cuisines ouvertes !!! Quelle infamie 😀

Pour moi, l’espace buanderie n’a rien à faire dans une cuisine pour plusieurs raisons :

– question de propreté,  le linge et la cuisine ne vont pas ensemble.  Le linge sale n’a pas à côtoylave linge cuisineer de la nourriture et le linge propre risque de tomber dans la petite tâche de confiture du matin qu’on a oublié de nettoyer …. arhhhhh l’horreur absolue !

– question de fonctionnalité, on ne va pas balader les bacs à linge dans tout l’appartement et puis si la cuisine est un peu encombrée ou pas débarrassée, pas pratique pour s’occuper d’une lessive.

– question confort sonore, le lave linge qui donne dans le séjour, pratique quand on regarde un petit film tranquille dans son canapé.

Contrairement aux appartements plus anciens et plus petits où les solutions sont plus difficiles à trouver. Ces nouveaux appartements offrent des salles de bain immenses, du fait des normes handicapés, des grands placards partout … BREF, messieurs – oui oui je dis messieurs car je les soupçonne plus que mesdames – les architectes, constructeurs et promoteurs : UN PEU DE BON SENS SVP !!!!  Je vous demande juste un petit coin buanderie dans un placard ou dans une salle de bain, c’est quand même dix fois plus pratique non ?!

J’imagine que les normes d’accessibilité sont pour beaucoup dans ces choix incongrus. Il est vrai que de voir tous ces appartements avec des salles de bains, dégagements et couloirs démesurés par rapport aux pièces de vie, ça me tracasse. Pour moi, les espaces ne sont pas optimisés et compte tenu du prix du mètre carré ça me parait dommage. De plus les problématiques de mobilité ne sont pas les mêmes pour tous les handicaps … je me pose donc la question de l’utilité de normes handicapés dans 100% des nouveaux appartements. Question peut être un brin politiquement incorrecte mais je ne remet pas en cause l’utilité de ces normes, seulement la proportion dans laquelle elles sont vraiment pleines de bon sens et adaptées à tous.

Et vous qu’en pensez vous ?

Partagez !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestShare on Tumblr

5 thoughts on “Nouveaux appartements : normes Vs bon sens

  1. Bonjour, en ce qui concerne les normes pour handicapés, les architectes ou promoteurs n’y sont pour rien, c’est juste…obligatoire. Nous l’avons découvert avec stupéfaction en faisant bâtir une modeste maison (destinée à la location) dans notre petit village. Résultat : nous perdons une chambre ! Ce sera donc maison avec 1 grande chambre, 1 grand séjour-cuisine, 1 grande salle de bain, 1 grand WC. Hé oui, il faut bien que le fauteuil roulant puisse passer partout. Prochaine étape des normes : ascenseur obligatoire à partir de 1 étage ? Et on s’étonne que le secteur de la construction soit en berne…

  2. Votre commentaire signifie bien entendu que vous n’avez aucune personne handicapée moteur autour de vous.
    Tant mieux pour vous!!
    pourquoi 100% des logements doivent être accessibles?, parce que la personne handicapée est une personne à part entière qui doit avoir les même droits que vous, c’est à dire pouvoir se déplacer partout, aller chez des amis valides sans avoir à se préoccuper si elle peut y avoir accès ou pas….
    Oui un peu de bon sens comme vous dites, mais dans le bon sens alors!
    effectivement c’est tellement plus important d’avoir sa machine à laver dans sa salle de bain
    Je ne le vous souhaite pas, mais personne n’est à l’abris d’un accident de la vie

    • Bonjour

      Merci pour votre commentaire.

      J’ai dans mon entourage des personnes handicapées mentales et d’autres avec un handicap physique. C’est un sujet qui me tient à cœur. Et il me semble tout à fait nécessaire de permettre à tous d’avoir un logement adapté à chacun.

      Je n’avais effectivement pas pensé au besoin de pouvoir se déplacer chez d’autres personnes.

      Cependant il y a plein d’autres problématiques de vie plus ou moins graves mais qui font que chacun à des contraintes différentes. Je pense par exemple aux personnes ayant des allergies trés lourdes, des troubles psychiques comme des phobies graves, ou de simples maladies chroniques bénignes mais parfois trés handicapantes. Et bien d’autres contraintes de vie que je ne connais surement pas.

      Et de ce fait il me parait trés difficile de mettre en place des normes contraignantes pour l’ensemble de ces groupes de personnes sans que ce soit au détriment d’un autre groupe. C’est pourquoi j’ai le sentiment que le bon compromis est de prévoir qu’une partie seulement des logements soient accessibles aux personnes à mobilité réduite. Ce qui permettra à d’autres d’avoir un logement plus fonctionnel pour eux.

      J’espère que vous comprendrez mieux mon point de vue et ma vision du “bon sens” 😀
      Et bien évidemment je souhaite que chacun puisse vivre dans un logement adapté à ses besoins.

      Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *